Conseils et quelques méthodes anti âge

conseils anti-âge

On doit la vie à l’eau et à l’oxygène, mais les processus d’oxydations cellulaires nous font vieillir.
C’est ce qu’on appelle le stress oxydatif.
Génétiquement grâce au système immunitaire, nous possédons des moyens pour réparer les conséquences .

Notre organisme dispose de systèmes antioxydants qui permettent une auto réparation, et une autorégulation,
mais ceux-ci dépendent intimement de l’alimentation, mais aussi évidement de l’âge.

Une déficience en zinc, en manganèse, en sélénium, en cuivre, par exemple, est de nature à inactiver les systèmes de défense antioxydantes.
Le stress oxydatif s’exprime lorsqu’il y a un déséquilibre entre la production de radicaux libres et notre capacité à les éliminer.
A chaque tranche d’âge, il existe des conseils et des soins pour ralentir les mécanismes du vieillissement ( voir par ailleurs ).
Mais l’évolution des connaissances scientifiques permettent la mise au points de méthodes pour nous assister à mieux vieillir.

1 : Conseils

Mesurez votre indice de masse corporelle (I M C) ?. Cela se calcule en divisant le poids en kg par la taille en métre, élevé au carré
Exemple : pour une personne de 75 kg et 1,75 m = 75 divisé par (1,75 x 1,75) = 24,5?.

Si IMC est inf à 18,5 = maigreur?.
Si IMC entre 19 et 24 = normal.
Si IMC entre 25 et 29 = embonpoint?.
Si IMC sup. à 30 = obésité.
Le périmètre abdominal est le principal indicatif des risques de développer des maladies cardio-vasculaires et un syndrome métabolique (diabète en particulier). Mesuré dans la partie la plus fine du tronc, à la taille, il ne doit pas dépasser, quelque soit le poids :?80cm pour les femmes, et ?94 cm pour les hommes. Donc Attention !

Apprendre à bien manger : Privilégier les bonnes huiles, les poissons gras, les fruits et légumes
Avoir une alimentation équilibrée, variée et de qualité :- en évitant si possible les plats préparés, la cuisson au four à micro-onde, les aliments industriels
En privilégiant fruits, légumes, poissons, viandes maigres et cuisson vapeur
En ajoutant des antioxydants naturels : thé vert, curcuma, jus de grenade, de myrtille…
Lutter contre la sédentarité, imposée par notre mode de vie actuelle, en pratiquant une marche quotidienne, monter les escaliers…

Le sucre
Il est responsable de l’obésité et du diabète de type 2. (80% des diabètes). Tous les sucres de l’alimentation industrielle sont à proscrire. Il est responsable des pathologies vasculaires liées au diabète?, cardio-vasculaire (3 à 4 fois plus de risque infarctus et AVC)?, rétinopathies (principale cause de cécité), angiopathies (artérites)….

Les graisses
Il y a les bonnes et les mauvaises graisses.
Les mauvaises sont celles qui font augmenter le mauvais cholestérol (les LDL). ?Les bonnes sont celles qui font diminuer les LDL et augmenter le bon, les HDL.
Les aliments industriels, huiles partiellement hydrogénées. (Augmentent LDL, diminuent HDL) = très mauvais.
Le gras saturé : beurre, crème, viande, huile de palme, saindoux. (Augmentent LDL, augmentent HDL) = mauvais.
Le gras poly insaturé (oméga 3) : huiles végétales, graines de lin, poissons gras. (Diminuent LDL, augmentent HDL) = très bon.
Le gras mono insaturé : huile d’olive et huile de noix. (Diminuent LDL, augmentent HDL) = très bon.

Quelques règles simples :
Manger varié, trois fois par jour.
Ne pas sauter de repas.
Éviter le grignotage.
Boire au moins 1,5 litre d’eau par jour.
Favoriser les protéines (elles coupent la faim naturellement et entretiennent la masse musculaire).
Modérer la consommation de matières grasses en veillant à la qualité pour favoriser l’apport d’acides gras polyinsaturés (oméga 3…)
Supprimer friandises et charcuteries
Cuire peu ou à des températures< à 180°, plutôt à la vapeur pour éviter les fritures.
Prendre des aliments riches en fibres, pour leur index glycémiques bas (riz complet, légumes secs, tubercules, légumes et fruit, pain complet,…).
Diminuer l’apport en sel, pour éviter la rétention d’eau.
Des cocktails à base de plantes drainantes utilisées par voix générale peuvent également contribuer à évacuer l’eau qui se trouve bloquée entre les cellules.
Nombreuses spécialités sont en vente en pharmacie sous forme de mélanges pour infusions ou de comprimés ou de gélules. Les préparations contiennent pour la plupart : des extraits d’artichaut, de pissenlit, de fucus, d’orthosiphon (extrait du thé vert), de queues de cerise, de réglisse, et d’autres encore qui sont diurétiques…
A noter encore que pour les cellulites graisseuses on peut utiliser du chitosan (poudre de crustacé), qui a une action mange graiss

2 : Quelques méthodes
A: Le Plasma Riche en Plaquettes (P. R. P.)

Que se passe-t-il lorsque nous vieillissons ?
Les couches du derme et de l’épiderme subissent de nombreux dommages et voient diminuer à la fois l
– La quantité de Collagène et d’élastine
– L’épaisseur de panicule graisseux
– Le nombre de cellules
– Un amincissement de la matrice extra-cellulaire
Cela a pour conséquences de nombreux changements dans la texture de notre peau, sa fermeté, son éclat,
son volume, son élasticité et sa capacité à lutter contre la formation des rides.
A l’heure actuelle, la médecine esthétique propose différents traitements pour palier au vieillissement:
Des produits cosmétiques, de la mésothérapie (au roller), des injections de comblements, des Leds, des peelings,
des fils tenseurs,….. et de la chirurgie.
Le PRP est un traitement en sous cutané d’éléments du corps lui-même, le plasma.
On effectue un prélèvement de sang que l’on centrifuge afin de sélectionner tous les agents régénérants contenus dans le plasma.Au delà de l’action en esthétique, on peut traiter d’autres pathologies (rhumatologie et traumatologie, médecine deu sport, en chirurgie, stomatologie, ORL…) avec des résultats remarquables.

Comment on traite ?
En ce qui concerne l’esthétique, on injecte en mésothérapie localement pour obtenir une régénération des tissus.
En ce qui concerne la médecine du sport par exemple, on injecte au niveau des blessures ou des inflammation, (tendinites, tennis elbow…)
pour obtenir une guérison rapide des tissus . De la même manière les sont très concluants en ce qui concerne les cartillages.

Le processus de régénération par le PRP se déroule en 5 étapes :

L’action biochimique est induite par la libération des facteurs de croissance.

a- Formation d’une trame de fibrine tridimensionnelle ou matrice extra cellulaire.
b- Dé-granulation consistant en une importante libération de facteurs de croissance par les thrombocytes et les leucocytes.
c- Attirance chimique (chimiotactisme) par migration des macrophages et des cellules souches vers le lieu de traitement.
d- Agglutinement des facteurs de croissance aux récepteurs des cellules qui ont été attirées sur le site de traitement,
et prolifération de cellules souches.
e- Différentiation des cellules souches et formation de nouveaux tissus.

Le traitement au PRP va donc accélérer une réparation cellulaire en cascade.

B: La Lipo Power Cure

C’est une « cure de Jeunesse » par traitement I.V. de Phosphatidylcholine mis au point par le Dr Autrichien Franz Hasengschwandtner
Cette methode n;est aps encore pratiquée en France, donc je ne la détaillerais pas.

C : La cure par champs électromagnétiques

Les champs magnétiques sont des énergies naturelles qui sont générés par le mouvement des charges électriques (principe de la dynamo).
Notre planète est protégée des radiations « dangereuses » émises dans l’univers par un champ géomagnétique.
Des observations dans l’espace démontrent l’influence importante de ce champ sur toute vie organique terrestre et, avant tout, sur le corps humain.

Les désordres internes (stress, événement émotionnel, etc.) et externes (mauvaise alimentation, pollution, etc.)
perturbent l’équilibre des échanges cellulaires et se répercutent sur notre état de santé.

Les champs électromagnétiques pulsés améliorent les réactions biochimiques,
régule le métabolisme cellulaire et permet à l’organisme non seulement de se protéger mais de se régénérer naturellement.

C’est un traitement de « revitalisation cellulaire » qui s’inscrit dans les techniques « anti âge ».

Photo d’un matelas à émissions électromagnétique. Effet sur les globules rouges observés par microscopie à fond noir,
avant et après l’application d’un champ électromagnétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *