médecin esthétique & ANTI-ÂGE

01.45.53.94.01

76 avenue RayMond Poincaré

75116 Paris

Horaires d'ouvertures :

lundi vendredi : 9h | 19h

samedi : 9h | 12h

Dr Thierry Maréchal, médecin esthétique anti-âge à Paris 16, spécialiste en médecine esthétique et anti-âge, botox, acide hyalorunique mésolift, laser, peeling, fil tenseur, fractora, LED, Fractora, Plexr autres techniques…

Le Dr Thierry Maréchal exerce depuis plus de 30 ans le métier de médecin esthétique. Son cabinet esthétique est situé dans le 16ème arrondissement de Paris près du Trocadéro.

N° d’inscription : 37067  | Ordre des médecins

Médecin conventionné Secteur II

LASER VASCULAIRE

CONTACT

Dr. Thierry MARÉCHAL

75 avenue Raymond Poincaré

75116 Paris

Téléphone : 01 45 53 94 01

 

SUIVEZ-NOUS !

Facebook

Google+

 

 

 

MENTIONS LÉGALES    I   N° D'INSCRIPTION A L'ORDRE DES MÉDECINS 37067    I   MÉDECIN CONVENTIONNÉE DE SECTEUR II

APPROCHE QUANTIQUE DE LA MÉDECINE

 

 

 

« Qui croit sans raison est un fou. Mais qui nie sans savoir est un sot. Cherche la vérité, tu trouveras la lumière. » ( Vercors )

 

Malgré les progrès de la physique quantique, la majorité des gens, et le monde médical inclus (forcement, cela ne fait pas partie de nos études) ne croient pas à ce qu’ils ne voient pas.

Et pourtant le corps humain n’est pas simplement ce que nous voyons, une simple juxtaposition de cellules, d’organes, de tissus, mais un immense système vibratoire qui communique en permanence des informations à l’intérieur du corps, (par le biais du système nerveux et des hormones, notamment), mais également avec tout l’environnement extérieur. Une simple pensée ou émotion négative peut modifier l’équilibre de individu, dérégler son équilibre biologique et faire apparaître des symptômes, qui sont des alertes que quelque chose ne va plus.

 

La médecine de demain devra intégrer et enseigner tous les paramètres qui suivent dans ce texte sans que l’on se permette de lui apposer une étiquette péjorative.

Pour l’instant, les instances officielles de l’ordre médical, nous interdit de parler de « médecine » lorsque l’on utilise ces techniques de soins qui nécessitent une application très pointue de nos perceptions sensorielles.

Alors parlons de philosophie.

 

Notions philosophique de la médecine……

 

Il y a une intelligence (appelez-la, Dieu, Champ de conscience, Esprit créateur, Conscience cosmique, Énergie source… peu importe) qui est à l’origine de la création.

Tout ce qui existe est le reflet de cette intelligence. C’est elle qui détermine les lois et l’ordre de l’univers.

 

La physique quantique (physique des ondes invisibles), démontre que nous sommes des particules de l’univers, un microcosme fait à l’image du macrocosme, et que tout, absolument tout est relié. Tout ce qui est dans la création émet une vibration, et se transforme en permanence. Lorsque nous imaginons créer quelque chose, nous le pensons avant de la réaliser.

A chaque instant, nous participons de manière consciente où inconsciente à cette danse des vibrations. Le monde est le reflet de ce que nous sommes. Il est le résultat de ce que nous faisons dans nos vies à chaque instant.

 

  • ET L’HOMME ?

    Nous pouvons ressentir des états de bien être ou au contraire de malaise en fonction de notre environnement. C’est en fait une perception de notre état énergétique que nous ressentons. On a démontré que l’ADN de nos cellules, émet des « bio-photons », et que notre ADN communique avec tout ce qui constitue notre monde environnemental.

    Un signal émis par un humain par sa pensée, peut agir parce qu’elle a transmis une signature électromagnétique.

    Des appareils, permettent de mesurer ou photographier l’énergie qui se dégage d’une personne (aura, corps éthérique), et observer les modifications après des pensées, émotions… Lorsque les pensées sont positives, le taux énergétique est plus important, et plus faible si c’est une pensée négative.

    Or, le bien être et nos systèmes de défense sont en partie liés à l’intensité de notre énergie.

  • LES CROYANCES, LA FOI, LES SUPERSTITIONS, LA MANIPULATION MENTALE.

    Une croyance est une pensée qu’on ne cesse de réitérer, et qui devient une certitude.

    La foi, les prières agissent de cette manière. C’est la conviction, la certitude qui est efficace.

    Les superstitions sont des croyances, encrées dans l’inconscient collectif.

    Malheureusement les manipulations mentales (sectes et autres embrigadements) procèdent de la même manière.

  • L’EFFET PLACEBO

    C’est du domaine de la croyance. (efficace pour les pathologies fonctionnelles dans 35% des cas), mais il se produit parce qu’il y a une réalité biochimique .

    Il implique 3 paramètres.:

    – 1 : le patient qui croit que c’est un médicament qui va le guérir

    – 2 : le médecin qui sait (ou ne sait pas, d’ailleurs -en double aveugle-) que ce n’est pas un médicament, mais

    – 3 : c’est surtout la relation entre les deux, la confiance, et l’état d’esprit du patient qui participe aux résultats.

    On sait que la foi du patient va induire la synthèse par son organisme de molécules telle que la sérotonine ou la dopamine, qui feront disparaître le symptôme. C’est sa pensée qui a agit.

    On peut donc dire que celui qui soigne permet en partie au patient se  guérir lui même.

  • L’ANALYSE DE NOS ÉMOTIONS

    C’est une technique de soins qui vise à rétablir l’équilibre émotionnelle de quelqu’un.

    On utilise cette approche essentiellement dans les pathologies fonctionnelles.

    Les maladies lésionnelles (ou héréditaires) sont du domaine de la médecine traditionnelle, avec un diagnostic et des traitements utilisant les médicaments chimiques ou la chirurgie .

    Elle ne donne pas de l’énergie en plus, mais en s’adressant aux causes des perturbations plutôt que de traiter uniquement les symptômes qui se manifestent, on va redonner une dynamique à tous les processus biochimiques qui permettent de retrouver son état d’équilibre notamment.

     

     

  • COMMENT TOUT CELA FONCTIONNE.

    Comme tout est relié par des « champs d’énergies » (dans tous les lieux, bureaux, familles…), nous subissons en permanence des variations de notre état psychique en rapport avec ce monde extérieur.

    Les cellules de tous les êtres vivants fonctionnent comme des systèmes émetteurs/récepteurs. Elles sont capables d’une réaction extrêmement fine face à des signaux électromagnétiques qui leur parviennent. Absolument tout est enregistré et mémorisé sans que nous le sachions par le système nerveux et les cellules.

    Les cellules ont une mémoire.

    Des expériences montrent que si l’on soumet un sujet à des stimulations émotionnelles négatives (peur, tristesse, colère..), son voisin va présenter instantanément les mêmes modifications énergétiques (mesure des bio photons émis).

    Vous avez tous remarqués qu’en présence de certaines personnes, ou lors de certains échanges verbaux, ou d'un simple regard, on peut ressentir un état agréable ou désagréable.

    C’est parce qu’il y a eu transfert d’informations de l’un à l’autre. En permanence, à chaque instant, nous sommes soumis à ce balai incessant d’interférences et inter connexions avec tout notre environnement.

    Une simple phrase ou une image peut remettre en route le souvenir d’un événement ancien qui fait basculer le système dans le « je ne me sens pas bien ».

    A partir d’un événement perturbant, cela peut être une dispute, le comportement d’autrui, un deuil, ou un simple cauchemar qui à fait resurgir une histoire passée, et peut être même une angoisse liée à nos mémoires ancestrales ; la personne va donc avoir des émotions, des sensations, des pensées, des sentiments.

     

     

  • LA PENSÉE

    Lorsqu’on parle du « verbe créateur », il faut réaliser que c’est la pensée qui s’exprime à travers la vibration d’un mot.

    La création est d’abord issue d’une pensée qui s’est réalisé par l’expression du verbe.

    L’être humain devient ce qu’il pense.

    Et le « mot » n’a pas besoin d’être prononcé pour qu’il agisse, c’est l’intention qui compte.

    Une prière n’a pas besoin d’être prononcée a voix haute pour qu’elle soit « entendue » et agisse, il suffit qu’elle soit pensée avec conviction. C’est bien la pensée qui agit.

    Une pensée est une onde qui est émise dans « la trame » (espace entre les choses), et cette onde deviendra une réalité: « la forme pensée » prend forme.

    Nos sentiments se contentent en fait de nous dire ce que nous pensons.

    Notre état psychique est d’abord un état énergétique que vous avez le pouvoir de changer.

     

    Lorsque vous visualisez,  vous matérialisez. La visualisation, c’est l’expression imagée d’une pensée soutenue qui génère des sentiments et des émotions.

    L’esprit ne peut pas faire de distinction entre l’action réelle et l’imaginaire. Ce qui se produit dans votre esprit, se produit également dans votre corps.

    L’imagination est tout. C’est un avant-goût de ce que la vie vous réserve. Apprenez à maîtriser votre esprit, et la meilleure manière d’y parvenir est de l’apaiser s’il est perturbé.

    L’appréciation de votre état psychique est la capacité de ressentir si vous êtes en phase avec l’énergie d’origine (harmonie, équilibre).

    C’est l’absence de tout ce qui fait qu’ «on ne se sent pas bien », et la présence de tout ce qui fait qu’ « on se sent bien » qui nous fait ressentir qu’on est en phase avec la source. On dit qu’on est « branché », ou « connecté ».

    NB: En acupuncture, le médecin apprécie si les lois de l’équilibre sont respectées. Le « yin » ( la terre) et le « yang »(le ciel), doivent être équilibrées.

    D’où son intérêt dans les pathologies fonctionnelles et psychosomatiques.

     

    Ce que vous nourrissez dans votre esprit, vous l’attirez dans votre vie. Et toutes vos rencontres ne sont pas que des coïncidences.

    Cela s’appelle le mécanisme de synchronicité.

    Nous rentrons en résonance avec des énergies de même niveau vibratoire.

     

    En fait, notre constitution atomique fait que nous sommes comme un système « récepteur-émetteur ». Nous captons en permanence toutes sortes d’informations et en général on ne sait pas les filtrer, c’est à dire faire le tri entre les bonnes ondes et celles qui sont nuisibles.

    La loi de l’attraction ne fait pas de distinction entre le bon et le mauvais. Donc, nous subissons leurs effets, et elles vont nous revenir en expérience de vie.

    Alors pensez bien, car on devient le reflet de ses pensées dominantes, et vous attirez ce a quoi vous pensez le plus.

    Il faut projeter des pensées positives, car il est impossible de se sentir bien en émettant des pensées négatives sur vous même et sur les autres.

    De même, il faut s’interdire de porter des jugements sur autrui, car ce que l’on perçoit ne l’est que par son propre prisme, ses propres idées qui sont le fruit de notre perception, et celles-ci sont liées à différents facteurs souvent inconscients que peuvent être : notre culture, notre éducation, nos expériences, notre caractère… On croit que c’est la vérité, alors que ce n’est que ce que je pense, donc ma vérité n’est pas La Vérité.

     

    C’EST LA LOI DE L’ACTION-RÉACTION QUE L’ON OBSERVE DANS TOUS LES CONFLITS ET TOUTES LES DISPUTES.

    Vous êtes responsable de votre futur, car vous le créez en permanence en fonction de vos pensées.

     

     

  • QU’EST CE QU’UNE ÉMOTION?

    En général, on la perçoit comme quelque chose d’agréable ou de désagréable, accompagné, de manière plus ou moins consciente, de pensées et /ou de manifestations corporelles. On peut dire qu’il y a 5 dimensions de l’émotion :

    –Des pensées suscitées par la situation ( mon voisin me dit quelque chose qui me blesse).

    –Des modifications biologiques ( mon cœur bat plus vite).

    –Des changements d’expression ( je fronce les sourcils).

    –La naissance d’une impulsion. ( j’ai envie de hurler).

    –Et un ressenti ( je suis en colère).

    Nos émotions sont dépendantes de notre histoire psycho-affective, de notre contexte culturel, de notre éducation, de l’importance des facteurs déclenchant, mais aussi de notre chimie personnelle.

    L’émotion peut être une alliée, mais peut aussi être un facteur de troubles importants.

    D’où la nécessité d’apprendre à gérer ses émotions pour ne pas se laisser déborder par elles.

    Cela permet de mieux profiter des nuances que la biodiversité émotionnelle peut offrir.

    Comment améliorer notre état émotionnel?  En se faisant coacher par un bon psychothérapeute.

     

     

  • QUELQUES EXEMPLES

    L’état dépressif et la tristesse:

    C’est la tendance à porter son attention sur le négatif, ce qui confirme de fait les idées noires que l’on produit. Notre cerveau se reprogramme dans la répétition et se nourrit de ce que nous lui donnons. La tristesse est une émotion qui consomme beaucoup d’énergie vitale, elle isole et fragilise l’être tout entier. Pour changer, il faut absolument se concentrer essentiellement sur ce qui est positif. Projeter pour demain des pensées positives.

    La colère:

    C’est une énergie de résistance violente. elle procure de l’inconfort voire de la douleur et peut nous faire « péter les plombs » et devenir violent, devant une situation que l’on perçoit comme injuste. Elle nous déstabilise, mais sans produire de changement positif.. La seule solution c’est d’accepter ce que l’on ne peut pas changer. Cela oblige à considérer la relation de cause à effet avec un regard objectif et prendre sa part de responsabilité. L’acceptation active requiert un double processus cognitif et émotionnel, c’est à dire accepter à la fois que l’on ne change pas les autres, et accepter les émotions suscitées par la situation.

    La crise de panique:

    C’est le fait de perdre ses moyens et son discernement à cause d’un évènement vécu fortement. L’hyper réceptivité intensifie le ressenti et les événements vécus. Elle parasite la réflexion rationnelle et inhibe l’action, ou bien favorise les mauvaises réponses face à la situation. Il faut se recentrer et revenir dans la pleine conscience de ses 5 sens, c’est à dire revenir dans son corps. Parfois le simple souvenir ou l’évocation d’un événement antérieur identique suffit à déclencher   une crise.

    L’euphorie:

    Un évènement positif peut provoquer un excès d’optimisme et d’euphorie. Cet enthousiasme pousse à relever des défis et à repousser ses limites. Mais des poussées d’optimisme infondé peuvent conduire à négliger les règles les plus élémentaires de la prudence. Pour ne pas être emporté par ce tourbillon, il faut récupérer le contrôle de ses pensées, et donc toujours prendre du recul. Il faut séparer le ressenti émotionnel du moment de la prise de décision. Il faut donc différer sa décision afin de laisser redescendre cette pression euphorisante, et recouvrer un minimum d’objectivité.

     

    NB: En énergétique, quand on parle de quelque chose qui est « négatif », c’est ce qui perturbe un équilibre, c’est comme un parasitage électromagnétique (un peu comme le poste de votre voiture qui est brouillé lorsque vous passez à côté d’un transformateur).

    Et ce qui est nuisible pour une personne, ne le sera pas forcement pour une autre.

     

    Toutes les énergies « négatives » diminuent le taux vibratoire d’une personne (peur, colère, contrariétés, haine, jalousie..), et par voie de conséquence ses défenses immunitaires.

    Ce sont comme des signaux qui vont induire des réactions biologiques, des secrétions d’hormones et neuromédiateurs, qui vont désorganiser l’homéostasie de l’organisme, et provoquer une sensation de mal être. C’est un signal que quelque chose ne va pas.

    Toutes les sensations « positives » (joie, plaisirs, amour, confiance), renforcent son énergie , sa santé et son immunité. (Attention! tous les plaisirs ne sont pas positifs au sens énergétique du terme, s’ils sont générateurs de grand stress).

     

    Chaque personne réagit différemment à un événementiel identique. L’héritage génétique joue sûrement un rôle, mais aussi les histoires et secrets de famille qui peuvent se transmettre inconsciemment à la descendance; peut être également le parcours des vies antérieures (pour ceux qui croient à la réincarnation), les influences socio-culturelles…

     

    Toujours est-il que au travers de tous ces paramètres, « je » suis un être unique qui pense en permanence. Et « je » crois à ce que je pense. Serait-ce donc La vérité ? Non, car ce que « je » pense n’est pas forcement ce que pense « l’autre », alors cela pose problème car si je ne suis pas tolérant, je vais m’opposer, ou être blessé par sa façon de voir ou ce qu’il me dit. (Cela ne se produirait pas si on était dans l’amour de l’autre). Comme « je »crois à ce que je pense, « il » a donc tord et c’est le début d’un conflit potentiel. Comment « s’entendre » si on ne « voit » pas les choses de la même façon.

    Et bien dans la société, ceux qui pensent pareil font des groupes…politiques, religieux, sectes…. Surtout garder son libre arbitre pour ne pas tomber dans la manipulation mentale. La culture est en ce sens extrêmement important, pour pouvoir réfléchir par soi-même.

     

    Parfois à cause d’une constitution psychique fragile, ou un système éducatif déstructurant, ou encore des traumatismes antérieurs majeurs qui ont laissées de véritables blessures psychiques..), sans oublier un manque d’amour.

     

    Disons enfin que certaines personnes sont plus sensibles que d’autres car elles sont plus en réceptivité, donc plus intuitives (les femmes, les créateurs….) mais au risque d’être plus fragiles

     

 

 

 

ACUPUNCTURE

Cliquez pour + d'infos

 

 

 

HOMéOPATHIE

Cliquez pour + d'infos

VISAGE

Rides d'expressions - Botox

Rides et comblements - Acide hyalorunique

Revitalisation - Mesolift

Relâchement cutané - Fils tenseurs

Rajeunissement PRP

Effet tenseur - Radio fréquences

Peeling

Cicatrices & Paupières tombantes - Plexr

SILHOUETTE

Amincissement & Relâchement cutané

Cellulite

Augmentation des fesses

 

CHUTE DE CHEVEUX & POSE D'IMPLANTS

Implants artificiels de cheveux Biofibres

Greffes de cheveux auto-logues FUE

 

RÉPARATION CELLULAIRE ANTI-ÂGE LED